Les partenaires de l’Atir

🌋 Ce n'est pas quand la situation est critique qu'il faut abandonner le navire. 🛳   🏥 C'est ce que les équipes de l'Atir NC, de son partenaire l'U2nc (www.u2nc.nc) et du Centre Hospitalier Territorial de Nouvelle-Calédonie, illustrent depuis le début des émeutes qui frappent durement Nouméa...

L'Atir possède une liste unique de tous les patients dialysés en Nouvelle-Calédonie. En effet, il y a près de vingt ans, elle a conçu avec l'entreprise privée de dialyse, U2nc, un dossier médical de néphrologie du patient (DMN), informatisé et constamment mis à jour. L'Atir, l'U2nc et l'hôpital public, le CHT, le partagent quotidiennement. En ce mois de mai 2024, alors que le pays connaît des émeutes sans précédent, l'outil se révèle une aide précieuse.

Les pro de la dialyse gagnent-ils à participer aux JMC ? Oui, répondent les collaboratrices de l’Atir qui se sont rendues aux Journées médicales calédoniennes (JMC), fin 2023. Cet événement, l’association pour la formation et la recherche médicale au CHT (AFRM) l’organise tous les deux ans. Une opportunité, pour les professionnels de santé, d’actualiser leurs connaissances sur des sujets variés, de l’antibiorésistance aux pieds diabétiques.

Fin 2023, l’Atir était en campagne pour Octobre rose. En effet, ses unités de dialyse ont relayé, jusqu’à Wallis, cette opération de communication en faveur du dépistage du cancer du sein. En plus de prévenir la maladie rénale chronique. Merci à nos équipes engagées auprès de La Ligue contre le cancer !

Loin dans le Pacifique, l'Atir fait l'expérience du cloud, quotidiennement. Tout est parti d'une exigence fondamentale : rester un établissement de santé d'avant-garde, qui met le parcours patient au centre de ses préoccupations. Pour soutenir, dans cet esprit, son activité médicale de prise en charge de l'insuffisance rénale dans l'Océan Pacifique, l'association et son partenaire privé, l'U2nc, ont choisi les solutions Google Cloud.

En 2022, le Résir, Réseau de l’insuffisance rénale en Nouvelle-Calédonie, s’est illustré par l’intensification de ses études épidémiologiques. L’association est aussi restée en première ligne dans la prévention de la maladie rénale chronique auprès du public néocalédonien. L’Atir en est membre et lui réaffirme son soutien.