Émeutes en Nouvelle-Calédonie : où en est l’Atir ?

Fin mai 2024, après trois semaines d'émeutes, l'Atir fait le point de sa capacité à dialyser.

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : où en est l’Atir ?

🌋 Ce n’est pas quand la situation est critique qu’il faut abandonner le navire. 🛳

 

🏥 C’est ce que les équipes de l’Atir NC, de son partenaire l’U2nc (www.u2nc.nc) et du Centre Hospitalier Territorial de Nouvelle-Calédonie, illustrent depuis le début des émeutes qui frappent durement Nouméa en Nouvelle-Calédonie.

 Voilà trois semaines – on croirait une éternité – que ces équipes travaillent dans un contexte de crise inédit. Et ce que les émeutes, les blocages montrent au grand jour, c’est leur engagement total au secours des patients.

Comment cet engagement se manifeste-t-il à l’Atir ?

 

Notre mission de prise en charge des patients insuffisants rénaux est bouleversée. Pour dialyser tous nos patients, nous avons écourté les séances de dialyse, réduit leur cadence. Nous nous imposons l’économie dans les soins, par manque de matériel et de médicaments.

  1. Nos équipes se sont adaptées aussitôt, solidairement

Les équipes de l'Atir, mobilisées pour accueillir les dialysés malgré la situation insurrectionnelle.

Avec courage, les équipes de l’Atir accueillent les dialysés malgré la situation insurrectionnelle dans le grand Nouméa.

 

Dès le 13 mai, à l’apparition des blocages routiers, la direction générale de l’Atir a mis en place une cellule de crise. Ses membres participent aux réunions en visioconférence. La cellule produit deux communiqués par jour, pour garder tous les employés de l’Atir informés de l’évolution de la situation et des besoins d’intervention.

D’abord, nos soignants (médecins et infirmiers), pharmaciens, techniciens, logisticiens, qualiticiens, informaticiens…, ont répondu à notre appel de volontaires pour continuer d’accompagner nos patients insuffisants rénaux chroniques.

Parfois la peur au ventre, en raison de la proximité d’opération armées entre émeutiers et GIGN, certains dialysent les malades dans les unités que nous sommes parvenus à rouvrir.

D’autres, confinés chez eux en raison de barrages routiers, appellent les patients, entretiennent le lien avec eux, les aiguillent vers les unités de dialyse opérationnelles. Nos médecins procèdent à des téléconsultations.

Nos techniciens sont sur tous les fronts pour réparer les équipements de dialyse vandalisés qui peuvent l’être et approvisionner les unités.

Tous se rendent utiles. L’entraide est palpable.

 

  1. Ensemble, nous sommes parvenus à maintenir en vie quasiment tous nos patients à ce jour

 

Nous assurons, ensemble, la gestion de cette crise grave. Ensemble, nous bravons les difficultés. Ainsi, nous sommes parvenus :

-à mettre en place un central d’appel destiné aux patients ;

-à remettre en état notre principale unité de dialyse médicalisée, celle de Dumbéa sur Mer, si importante pour notre activité et si meurtrie ;

-à reprogrammer tous nos patients dans nos unités ;

-à sauver tous les équipements de notre unité de Kaméré, située dans un quartier dévasté de Nouméa ;

-à livrer nos patients à domicile et nos unités, même les plus éloignées du pays.

Qu’en retient déjà la direction générale de l’Atir NC ?

 

👉 Nos équipes illustrent avec brio l’#engagement et l’#entraide, deux des quatre valeurs de notre association. Elles sont capitales dans l’épreuve que nous traversons.

👉 Peu de soignants vivent une crise aussi aiguë, aussi difficile dans leur carrière. Pourtant, elle met en relief tout le sens, tout le périmètre du métier de soignant. Chacun en ressort plus fort.

👉 L’Atir veille à recruter des collaborateurs qui possède de l’agilité et une bonne capacité d’adaptation. En ce moment, ces vertus sont primordiales, et les aident à gérer la crise avec sang froid. Ce sont des compétences précieuses dont nous avons besoin, et dont nous continuerons d’avoir besoin dans les prochains mois.

👉 Grâce au travail de nos médecins, infirmiers, agents, techniciens, informaticiens, etc., la population calédonienne a pris conscience du rôle des structures d’accueil des dialysés.

👉 Nous sommes heureux et fiers de faire partie de la grande famille @Atir et de pouvoir compter sur chacun de ses membres.

Retrouvez le point de la situation à l’Atir le 30 mai avec Caledonia ://www.youtube.com/watch?v=ttaH8R-eyeQ