Innovation

L'Atir possède une liste unique de tous les patients dialysés en Nouvelle-Calédonie. En effet, il y a près de vingt ans, elle a conçu avec l'entreprise privée de dialyse, U2nc, un dossier médical de néphrologie du patient (DMN), informatisé et constamment mis à jour. L'Atir, l'U2nc et l'hôpital public, le CHT, le partagent quotidiennement. En ce mois de mai 2024, alors que le pays connaît des émeutes sans précédent, l'outil se révèle une aide précieuse.

C’est un constat inéluctable : au-delà du soin, beaucoup de patients insuffisants rénaux chroniques ont besoin d’aide. Pourquoi ? Pour résoudre les problèmes d’ordre psychologique et social qui impactent leur quotidien, leur moral, leur santé. Par conséquent, l’Atir s’est adjointe les compétences d’une assistante sociale, Amélie Teissedre. Quelques questions à l’intéressée, pivot du pôle psycho-social pluridisciplinaire de l'association.

Les pro de la dialyse gagnent-ils à participer aux JMC ? Oui, répondent les collaboratrices de l’Atir qui se sont rendues aux Journées médicales calédoniennes (JMC), fin 2023. Cet événement, l’association pour la formation et la recherche médicale au CHT (AFRM) l’organise tous les deux ans. Une opportunité, pour les professionnels de santé, d’actualiser leurs connaissances sur des sujets variés, de l’antibiorésistance aux pieds diabétiques.

Loin dans le Pacifique, l'Atir fait l'expérience du cloud, quotidiennement. Tout est parti d'une exigence fondamentale : rester un établissement de santé d'avant-garde, qui met le parcours patient au centre de ses préoccupations. Pour soutenir, dans cet esprit, son activité médicale de prise en charge de l'insuffisance rénale dans l'Océan Pacifique, l'association et son partenaire privé, l'U2nc, ont choisi les solutions Google Cloud.

Dans son unité médicalisée de Dumbéa sur Mer, où elle l'avait lancée fin 2016, l’Atir fait progresser l'hémodialyse longue de nuit. Un beau chemin parcouru depuis ! En effet, sept ans plus tard, une dizaine de patients bénéficient, avec grande satisfaction, de cette technique de dialyse...

Parmi ses valeurs fondamentales, l’Atir a inscrit le progrès. Elle l’illustre dans le domaine technique et médical en s’équipant de Nikkiso DBB Exa. Ces générateurs de dialyse ultra-performants améliorent encore la qualité des soins aux patients insuffisants rénaux, que le principal opérateur calédonien prend en charge partout en Nouvelle-Calédonie.

L’Atir défend des valeurs dans sa mission au service des patients insuffisants rénaux : l’engagement, l’entraide, le progrès et la satisfaction. En 2019, elle les a écrites dans une charte, au terme d’une réflexion qui a impliqué, pendant un an, direction et salariés. Proposée à chaque nouvel arrivant, la charte traduit la volonté des équipes d’ancrer dans leur quotidien des comportements chargés de sens.

Les paradis tropicaux n’échappent pas à l’insuffisance rénale chronique. C’est le cas des Iles Loyauté – Maré, Lifou et Ouvéa – joyau de la Nouvelle-Calédonie. L’Atir y exploite donc trois unités de dialyse de proximité (UHP). Cependant, pour minimiser son impact écologique, elle vient d’y mettre en service, en partenariat avec les autorités sanitaires locales, des micro-ondes destinés à broyer et décontaminer les déchets d’activités de soin à risque infectieux (DASRI). Un jalon dans son engagement écoresponsable.